Forte croissance du chiffre dÂ’affaires
+ 9,4% à données publiées ; + 7,7 % à données comparables

Rentabilité d’exploitation en hausse de 50 points de base
à 17,6 % du chiffre d’affaires *

Croissance du bénéfice net par action : + 10,7%
sur une référence 2006 très élevée

Relèvement de l’objectif annuel de croissance du chiffre d’affaires :
entre +7% et +8% à données comparables

Confiance renforcée dans une nouvelle année de croissance à deux chiffres
du bénéfice net par action


Commentant ces résultats, Monsieur Jean-Paul Agon, Directeur Général du Groupe, a déclaré :

« Ce premier semestre a été marqué par une forte croissance du chiffre d’affaires et par des résultats de bonne qualité, en progression sensible sur une référence très élevée.

Le chiffre d’affaires est en nette accélération grâce à la contribution de toutes les Divisions. Le redémarrage de la croissance se confirme en Europe de l’Ouest, l’amélioration est progressive en Amérique du Nord et le rythme s’accélère dans le Reste du Monde.

La rentabilité opérationnelle, hors The Body Shop, a progressé de 50 points de base. Cette amélioration est le résultat de la politique de valorisation des produits et de la poursuite des efforts en matière de réduction des coûts. Malgré un comparatif très élevé au 1er semestre 2006, et l’impact négatif des taux de change, le groupe réalise une progression à deux chiffres du Bénéfice net par action.

La forte croissance des ventes au premier semestre et la perspective d’une dynamique soutenue d’ici la fin de l’année nous conduisent à relever notre objectif de chiffre d’affaires à données comparables dans une fourchette de + 7 % à + 8 %,
c'est-à-dire dans le haut de notre objectif de croissance à moyen terme de + 6 % à + 8 %.

La qualité de ces résultats renforce notre confiance dans notre capacité à réaliser une nouvelle année de progression à deux chiffres du Bénéfice net par action en 2007. »


* hors The Body Shop, dont la consolidation est intervenue au 1er juillet 2006, et dont les résultats sont presque intégralement réalisés au second semestre de chaque année.

Forte croissance du chiffre d'affaires

Le chiffre d’affaires du groupe au 30 juin 2007 a atteint 8,51 milliards d’euros, en croissance de +9,4% à données publiées. A données comparables, c'est-à-dire à structure et taux de change identiques, l’augmentation du chiffre d'affaires du groupe ressort à + 7,7%. L’effet net de changement de structure, du fait des acquisitions en 2006 de The Body Shop et Sanoflore, et de Beauty Alliance et PureOlogy en 2007 est de + 5,2%. Les effets monétaires ont eu un impact négatif de -3,5%. La croissance hors effets de change ressort à + 12,9%.

• Le communiqué du 12 juillet 2007 donne une présentation détaillée de l’activité des divisions cosmétiques et des zones géographiques pour le premier semestre 2007. Ce communiqué est disponible sur le site www.loreal-finance.com et téléchargeable à partir de ce site.

• Le tableau du chiffre d’affaires cosmétique par division et par zone géographique, est joint en annexe.

Rentabilité d’exploitation en hausse de 50 points de base*

Compte de résultat consolidé, du chiffre d’affaires au résultat d’exploitation

The Body Shop, consolidée depuis le 1er juillet 2006, présente un profil d’exploitation sensiblement différent de celui du groupe L’Oréal. Afin d’améliorer la lisibilité et la comparabilité des performances, le tableau ci-dessous présente le compte d’exploitation de L’Oréal avec et hors The Body Shop.
  A   B   C   C/A
En M€ 30 juin 2006 En % du chiffre d'affaires 30.06.2007 hors The Body Shop En % du chiffre d'affaires 30.06.2007 avec The Body Shop En % du chiffre d'affaires Evolution
Chiffre d'affaires  7 785,5 100% 8 173,8 100% 8 514,3 100% +9,4%
Coût des ventes -2 219,0 28,5% -2 322,0 28,4% -2 428,4 28,5%  
Marge brute 5 566,5 71,5% 5 851,8 71,6% 6 085,9 71,5%  
Frais de R&D -253,9 3,3% -270,9 3,3% -272,4 3,2%  
Frais publi-promotionnels -2 360,9 30,3% -2 523,6 30,9% - 2 599,1 30,5%  
Frais commerciaux et administratifs -1 575,0 20,2% -1 625,3 19,9% -1 777,3 20,9%  
Pertes et gains de change -43,3 0,6% +7,6 0,1% +3,8 -  
Résultat d'exploitation 1 333,4 17,1% 1 439,5 17,6% 1 440,9 16,9% +8,1%

Compte de Résultat consolidé hors The Body Shop

La marge brute s’élève à 5 852 M€, à 71,6 % du chiffre dÂ’affaires.

Deux facteurs impactent l’évolution de la marge brute au premier semestre 2007. DÂ’une part les profits en stocks résultant des acquisitions américaines dans la Division des Produits Professionnels pour un montant non récurrent de 13,4 M€ ; dÂ’autre part, les pertes et gains de change constatés dans le compte de résultat dont on estime quÂ’environ les ¾ sont imputables dans la marge brute. Retraitée de ces deux facteurs, la progression de la marge brute entre le premier semestre 2006 et le premier semestre 2007 serait de + 70 points de base, traduisant ainsi les efforts permanents de valorisation des produits, de productivité des usines et de maîtrise des coûts dÂ’achat.

* hors The Body Shop, dont la consolidation est intervenue au 1er juillet 2006, et dont les résultats sont presque intégralement réalisés au second semestre de chaque année.

Les frais de Recherche et Développement, en croissance de + 6,7%, représentent 3,3% des ventes.

Les frais publi-promotionnels, ressortent à 2 523 M€. En progression de + 6,9%, ils représentent, au premier semestre 2007, 30,9% du chiffre dÂ’affaires.

Les frais commerciaux et administratifs s’élèvent à 1 625 M€, et représentent 19,9% du chiffre dÂ’affaires à comparer à 20,2% au premier semestre 2006.

Après un gain de change de 7,6 M€, le résultat dÂ’exploitation s’établit à 1 439,5 M€. Il ressort à 17,6% du chiffre dÂ’affaires, en nette amélioration par rapport au premier semestre 2006 où il représentait 17,1% des ventes.

Compte de résultat consolidé avec The Body Shop

Les résultats de The Body Shop sont chaque année presque intégralement réalisés au second semestre. Au premier semestre 2007, The Body Shop a réalisé un résultat dÂ’exploitation de 1,4 M€. Il s’était élevé à 58,3 M€ au cours du second semestre 2006.

Au total l’exploitation du groupe incluant The Body Shop peut se résumer ainsi :

Le chiffre dÂ’affaires atteint 8 514 M€, en progression de + 9,4%.

La marge brute s’élève à 6 086 M€.

Après pertes et gains de change, le résultat dÂ’exploitation s’établit à 1 441 M€ soit 16,9% du chiffre dÂ’affaires. Il progresse de +8,1% par rapport au premier semestre 2006, dont la croissance était très élevée : +19,6%.

Résultat d’exploitation par branche et par division

  Au 30 juin 2006 Au 30 juin 2007
  M€ %CA M€ %CA
Par divisions opérationnelles
Produits Professionnels 224,0 20,9% 245,6 21,3%
Produits Grand Public 799,8 19,6% 879,9 20,6%
Produits de Luxe 327,3 18,3% 350,3 19,1%
Cosmétique Active 178,7 27,4% 177,9 24,8%
Total divisions cosmétiques 1 530,8 20,1% 1 651,4 20,6%
Non alloué* -214,2 -2,8% -225,6 -2,8%
Total branche cosmétique 1 316,6 17,2% 1 425,8 17,8%
The Body Shop - - 1,4 0,4%
Branche dermatologique(1) 16,8 11,0% 13,7 8,6%
Groupe 1 333,4 17,1% 1 440,9 16,9%
* Non Alloué = Frais centraux groupe, recherche fondamentale, stock options et divers.
En % du chiffre dÂ’affaires total.
(1) part revenant au groupe, soit 50% Les Divisions cosmétiques ont vu leur rentabilité s’améliorer, passant de 20,1% du chiffre d’affaires au premier semestre 2006, à 20,6% sur la même période 2007.

La branche dermatologique, Galderma, a vu sa rentabilité diminuer au premier semestre 2007 en raison d’investissements soutenus en recherche. Cette rentabilité devrait augmenter sensiblement au cours du second semestre 2007.

Croissance du bénéfice net par action : +10,7% sur une référence 2006 très élevée

Compte de Résultat consolidé, du résultat d’exploitation au résultat net hors éléments non récurrents

En M€ 30.06.2006 30.06.2007
Avec The Body Shop
Evolution
Résultat d’exploitation 1 333,4 1 440,9 +8,1%
Coût de l’endettement financier net -45,9 -75,4  
Autres produits et charges financiers -0,9 -2,7  
Dividendes Sanofi-Aventis 217,4 250,4  
Quote-part du résultat net des sociétés mises en équivalence - 0,2  
Résultat avant impôt
hors éléments non récurrents
1 504,1 1 613,4 +7,3%
Impôt sur les résultats
hors éléments non récurrents
-417,2 -431,2  
Intérêts minoritaires -1,0 -1,1  
Résultat net part du groupe
hors éléments non récurrents (1)
1 085,9 1 181,1 +8,8%
BNPA * (en euro) 1,76 1,94 +10,7%
Résultat net part du groupe 1 086,7 1 177,6  
Résultat net dilué par action part du groupe (€) 1,76 1,94  
Nombre d’actions moyen dilué 618 628 946 607 695 515  
* Part du groupe par action dilué, hors éléments non récurrents.
(1) Le résultat net hors éléments non récurrents part du groupe exclut les plus ou moins values sur cessions dÂ’actifs à long terme, les dépréciations dÂ’actifs, les coûts de restructuration, les effets dÂ’impôts associés et les intérêts minoritaires. Le coût de lÂ’endettement financier net s’élève à 75 M€, en augmentation du fait de la hausse des taux dÂ’intérêts, notamment aux Etats-Unis et en Europe, des acquisitions de The Body Shop, Sanoflore, Beauty Alliance et PureOlogy, ainsi que de la poursuite du plan de rachat dÂ’actions.

Le dividende reçu de Sanofi-Aventis au titre de lÂ’exercice 2006 s’élève à 250 M€, en croissance de +15%.

Le résultat avant impôts hors éléments non récurrents s’élève à 1 613 M€, en croissance de +7,3%.

LÂ’impôt sur les résultats hors éléments non récurrents se monte à 431 M€.

Le résultat net part du groupe s’élève à 1 178 M€ en croissance de +8,4% par rapport au premier semestre 2006.

Le résultat net hors éléments non récurrents s’établit à 1 181 M€, en croissance de +8,8%. En intégrant lÂ’effet positif des rachats dÂ’actions, le BNPA s’élève à 1,94 €, en progression de +10,7%, à comparer à un BNPA de 1,76 € au premier semestre 2006, qui était lui-même en forte croissance, de +25,2%. • Trésorerie/Bilan

La marge brute dÂ’auto-financement s’élève à 1 455 M€, en croissance de +8,5%. Son évolution est homogène avec celle du résultat.

La dette nette ressort à 4,46 milliards d’euros au 30 juin 2007.

La structure du bilan est solide. Les capitaux propres représentent 54% du total des actifs. Leur diminution par rapport au 31 décembre 2006 résulte, pour l’essentiel, de l’effet combiné du paiement du dividende, des rachats d’actions, de la baisse de la valorisation boursière de Sanofi-Aventis, et, en contrepartie, de la prise en compte du résultat de la période.

Lire le communiqué en PDF

Extraits des comptes consolidés