Objectif 2005 : Une nouvelle année de croissance à deux chiffres du résultat net par action
Résultats du 1er semestre : en ligne avec le plan de marche annuel.

- CROISSANCE DU CHIFFRE D’AFFAIRES AU 2ème TRIMESTRE : + 5,4 %.
- RESULTAT DÂ’EXPLOITATION : 1 115 M€ SOIT 15,6 % DU CHIFFRE DÂ’AFFAIRES.
- AMELIORATION GRADUELLE DES EFFETS DE CHANGE.
- RESULTAT NET DILUE PAR ACTION : + 4,5 %.


Commentant ces résultats, Sir Lindsay OWEN-JONES Président-directeur général de L’Oréal a déclaré : «L’accélération de nos ventes observée au deuxième trimestre devrait se poursuivre au cours du deuxième semestre grâce à une activité plus soutenue en termes de lancements et d’animations. Quant aux résultats des six premiers mois, même s’il faut à nouveau souligner le caractère peu significatif des performances d’un semestre, ils sont en ligne avec nos plans. L’Oréal devrait réaliser, pour 2005, une nouvelle croissance à deux chiffres du résultat net par action».

Principaux indicateurs


En M€
Au 30 juin 2005
IFRS
Au 30 juin 2004
IFRS
Pro forma*
Au 30 juin 2004
IFRS
Chiffre d'affaires 7 164 6 922 6 922
Résultat d'exploitation avant pertes et gains de change 1 123 1 087 1 087
Résultat d'exploitation 1 115 1 115 1 115
Résultat avant impôt 1 257 1 242 1 330
Résultat net p.g. 892 878 947
       
Résultat net hors éléments non récurrents (1) 892 875
Résultat net par action (2) (en euros) 1,40 1,34
* Par souci de comparaison, les comptes de résultats pro forma présentés sont retraités pour prendre en compte la déconsolidation de Sanofi-Synthélabo au 1er janvier 2004 :
- en remplaçant la quote-part de résultat net de Sanofi-Synthélabo par les dividendes perçus ;
- et en neutralisant la plus value de dilution nette d’impôt dégagée sur ces titres.

(1) Le résultat net hors éléments non récurrents part du groupe exclut les plus ou moins values sur cessions d’actifs à long terme, les dépréciations d’actifs, les coûts de restructuration, les effets d’impôts associés et les intérêts minoritaires.
(2) Résultat net par action : résultat net par action dilué calculé sur le résultat net hors éléments non récurrents part du groupe.

Chiffre d’affaires 1er semestre 2005 : Progression par divisions opérationnelles et zones géographiques

1er semestre 2005 2ème trimestre 2005
M€ Croissance à données Croissance à données
  Comparables
IFRS
Publiées
IFRS
Comparables
IFRS
Publiées
IFRS
Par divisions opérationnelles
Produits Professionnels 1 023 + 4,3 % + 3,3 % + 5,1 % + 5,0 %
Produits Grand Public 3 768 + 4,1 % + 3,7 % + 4,7% + 5,2 %
Produits de Luxe 1 632 + 1,4 % + 0,3 % + 3,2 % + 3,0 %
Cosmétique Active 560 + 13,1 % + 13,8 % + 16,0 % + 17,2  %
Total cosmétique 7 027 + 4,1 % + 3,5 % + 5,1% + 5,4 %
         
Par zones géographiques
Europe de l'Ouest 3 534 - 1,0 % - 1,1 % + 1,1 % + 1,0 %
Amérique du Nord 1 794 + 7,2 % + 3,8 % + 6,6 % + 4,8 %
Reste du monde, dont : 1 700 + 12,7 % + 14,1 % + 12,7 % + 16,4 %
- Asie 668 + 9,0 % + 8,7 % + 6,5 % + 7,8 %
- Amérique Latine 375 + 8,5 % + 12,4 % + 11,3 % + 19,9 %
- Europe de l'Est 325 + 26,1 % + 31,0 % + 30,9 % + 35,5 %
- Autres pays 332 + 13,3 % + 13,2 % + 11,6 % + 14,1 %
Total cosmétique 7 027 + 4,1 % + 3,5 % + 5,1 % + 5,4 %
Dermatologie(1) 136 + 5,6 % + 3,9 % + 6,6 % + 5,8 %
Total groupe 7 164 + 4,1 % + 3,5 % + 5,1 % + 5,4 %
(1) Part revenant au groupe, soit 50 %

Par zone géographique, l’activité a évolué de la manière suivante :

Performance positive en Europe de l’Ouest au deuxième trimestre

Aux Produits Professionnels, la consommation dans les salons de coiffure a été ralentie sur le début de l’année en Europe de l’Ouest mais nos nombreuses initiatives et les succès de nos produits ont permis une accélération au deuxième trimestre.
La croissance des Produits Grand Public au deuxième trimestre est redevenue positive. Ce redressement a été permis grâce au lancement de nouveaux produits mieux valorisés, en particulier dans les soins de la peau et le maquillage.
Les ventes de la Division des Produits de Luxe ont commencé à se redresser au deuxième trimestre malgré la persistance d’un décalage entre les écoulements des magasins et les facturations des affaires.
Les ventes de Cosmétique Active restent bien orientées. Poursuite d’une croissance soutenue aux Etats-Unis

En Amérique du Nord, la progression du chiffre d’affaires a été de + 7,2 % à données comparables.
La croissance a continué d’être particulièrement forte pour la Division des Produits Grand Public grâce au succès de Fructis de Garnier qui poursuit sa conquête du marché des shampoings et du coiffage, un très bon démarrage de la gamme pour hommes Men Expert de L’Oréal Paris et à la réussite des lancements de Maybelline en fonds de teint et en mascaras.
Dans la catégorie des Produits Professionnels, la Division a poursuivi ses gains de parts de marché, grâce notamment aux succès de Color Smart chez Matrix, de Platinium chez L’Oréal Professionnel et de la croissance très rapide et très qualitative de Kérastase.

Aux produits de luxe, il faut noter le succès spectaculaire du nouveau parfum Armani Code, la réussite de Flower Bomb de Viktor & Rolf dans une distribution très exclusive et l’excellent démarrage du nouveau soin Rénergie Microlift de Lancôme.
Enfin, l’acquisition de Skinceuticals viendra renforcer le développement du Département Cosmétique Active sur le marché américain. Développement rapide des nouveaux marchés

La Zone Asie progresse de + 9,0 %, à données comparables, dynamisée notamment par la Chine (+ 24 %) et Hong-Kong (+ 19 %). Les ventes de la Corée restent pénalisées par la crise de la distribution spécialisée dans ce pays.
La réussite de L’Oréal Paris en Chine, le succès du rouge à lèvres Watershine de Maybelline au Japon et de Skin Naturals de Garnier en Thaïlande soutiennent la croissance des Produits Grand Public. Les produits de Luxe renforcent leur position grâce à la crème Line Peel de Biotherm et au démaquillant Cleansing oil de Shu Uemura. L’Oréal Professionnel bénéficie du succès de la coloration Luxia au Japon. Matrix poursuit son développement dans plusieurs pays de la Zone. Enfin Cosmétique Active connaît une très forte croissance grâce à Effaklar K de La Roche-Posay et à Bi-White de Vichy.

Les ventes de la Zone Amérique Latine sont en progression de + 8,5 % à données comparables. Avec une croissance de + 11,5 %, le chiffre d’affaires du Mexique est dynamisé par le succès de la coloration 100% Color de Garnier. Les Produits Professionnels profitent du lancement réussi de la coloration Majirel Absolu dans l’ensemble des pays et de l’implantation prometteuse de Matrix au Brésil. Cosmétique Active confirme la forte progression de ses ventes grâce, notamment, au succès de l’amincissant Liposyne de Vichy et des produits solaires Anthélios de La Roche Posay.

L’Europe de l’Est est en très forte croissance à + 26,1 % à données comparables. La Russie voit ses ventes progresser de + 39 %, la république Tchèque de + 22 %. La marque Garnier confirme son développement rapide grâce au succès de la coloration Color Naturals et des soins pour le corps Skin Naturals. Le lancement du shampooing Elsève Antipelliculaire et le soin Happyderm de L’Oréal Dermo Expertise contribuent au bon score de la marque L’Oréal Paris.

Dans les Autres Pays, l’augmentation du chiffre d’affaires est très rapide à +13,3 %, à données comparables. La performance de l’Inde, à + 49 % est soutenue, notamment, par les succès des gammes de soin du visage Garnier Skin Natural, de la coloration Color Natural et des shampooings Fructis.
Rentabilité d’exploitation

Il y a lieu de rappeler que les résultats semestriels de L’Oréal sont depuis de nombreuses années volatils et rarement représentatifs de l’ensemble de l’exercice. Il convient donc de comparer chaque rubrique du compte de résultat avec sa référence en année pleine sur l’exercice précédent.

Le chiffre d’affaires des six premiers mois s’élève à 7 164 millions d’euros, en croissance à données publiées de 3,5 % par rapport au 1er semestre 2004.

La marge brute à 5 001 millions d’euros représente 69,8 % du chiffre d’affaires au 1er semestre 2005, c’est-à-dire un niveau pratiquement équivalent à l’année pleine 2004 où le pourcentage est ressorti à 69,9 %.

Les frais de recherche et développement se montent à 240 millions d’euros en progression de 8,3 %. Ils représentent 3,4 % du chiffre d’affaires, soit un niveau identique à celui de l’année 2004.

Les frais publi-promotionnels s’établissent à 2 183 millions d’euros, soit 30,5 % du chiffre d’affaires au 30 juin 2005 ; un pourcentage pratiquement stable par rapport à l’année 2004.

Les frais commerciaux et administratifs s’élèvent à 1 455 millions d’euros, soit 20,3 % du chiffre d’affaires, en nette baisse par rapport à leur niveau constaté en année pleine 2004 qui ressortait à 20,9 %.

Le résultat d’exploitation, avant pertes et gains de change, s’élève à 1 123 millions d’euros pour le 1er semestre, soit 15,7 % du chiffre d’affaires, en forte hausse par rapport au niveau de l’année 2004 qui ressortait à 15 % du chiffre d’affaires.

L’évolution des cours des principales monnaies contre l’euro a conduit à constater une perte de change de 8 millions d’euros au 1er semestre 2005, à comparer à un gain de change de 28 millions d’euros au 1er semestre 2004.

Après pertes et gains de change, le résultat d’exploitation s’établit à 1 115 millions d’euros.
Résultat Net

La charge financière nette et les autres produits et charges financiers pour le premier semestre s’élèvent à 27 M€.
Les dividendes reçus de SANOFI-AVENTIS au titre de lÂ’exercice 2004 se montent à 172 M€ en progression de 17,7% par rapport aux dividendes de lÂ’exercice précédent.
Le résultat avant impôt à 1256 M€, en légère croissance de + 1,1% se compare au résultat avant impôt au 30 juin 2004 pro forma c'est-à-dire après neutralisation des effets de la déconsolidation de SANOFI AVENTIS intervenue en 2004.
Après impôt sur les résultats, le résultat net part du groupe s’établit à 892 M€, en augmentation de + 1,6 % par rapport au résultat net au 30 juin 2004 pro forma.

Résultat d’exploitation par branche et par division

Conformément à la norme IAS 14 (information sectorielle) le groupe L’Oréal poursuit l’amélioration de la qualité de son information financière en présentant la rentabilité de ses activités par branche et par division.
En millions d'euros 1er semestre 2005 1er semestre 2004 Année 2004
Par divisions opérationnelles      
Produits Professionnels 194,9 206,8 365,4
Produits Grand Public 668,7 644,8 1 186,6
Produits de Luxe 279,2 291,3 693,6
Cosmétique Active 138,5 114,0 156,8
Divers cosmétiques 0,4 4,0 4,0
Total des divisions cosmétiques 1 281,7 1 260,9 2 406,3
Non alloué* - 181,3 - 155,3 - 368,0
Branche cosmétique 1 100,4 1 105,6 2 038,3
Branche dermatologique 14,2 9,7 50,6
Groupe 1 114,6 1 115,4 2 088,9
* Frais centraux groupe, recherche fondamentale, stock options et divers. "Ce communiqué ne constitue pas une offre de vente ou la sollicitation d’une offre d’achat de titres L’Oréal. Si vous souhaitez obtenir des informations plus complètes concernant L’Oréal, nous vous invitons à vous reporter aux documents publics déposés en France auprès de l’Autorité des Marchés Financiers.
Ce communiqué peut contenir certaines déclarations de nature prévisionnelle. Bien que la Société estime que ces déclarations reposent sur des hypothèses raisonnables à la date de publication du présent communiqué, elles sont par nature soumises à des risques et incertitudes pouvant donner lieu à un écart entre les chiffres réels et ceux indiqués ou induits dans ces déclarations."

Contacts à L'Oréal

Actionnaires et Autorités de Marché
M. Jean-Régis CAROF
Tél. : 01.47.56.83.02
http://www.loreal-finance.com

Analystes et Investisseurs Institutionnels
Mme Caroline MILLOT
Tél. : 01.47.56.86.82
Fax : 01.47.56.80.02

Journalistes
M. Lorrain KRESSMANN
Tél. : 01.47.56.40.24
http://www.loreal.com

Extraits des Comptes Consolidés

Publicité financière parue dans la presse

B.A.L.O du 23 septembre 2005, page 23333