Résultat semestriel en forte hausse :
Résultat net opérationnel part du groupe :
+ 26,3%

  • Le chiffre d'affaires consolidé du groupeau 30 juin 2001 s'est élevé à 6,98 milliards d'euros. Sa croissance a été de 13,5 % par rapport au 1er semestre 2000.

  • Le résultat net opérationnel part du groupe, servant au calcul du bénéfice net par action, s'est élevé à 587,1 millions d'euros, en progression de 26,3 %. Ce résultat ne comprend pas les éléments non récurrents, notamment la plus value nette résultant de la cession des participations dans Marie-Claire et Lanvin. Celle-ci apparaît dans le Résultat net comptable part du groupe qui a atteint 700,7 millions d'euros, en croissance de 52,9%.

Pour M. Lindsay OWEN-JONES, Président-directeur général de L'Oréal, " malgré un contexte économique nettement moins favorable sur les principaux marchés, L'Oréal maintient le cap d'une forte croissance de son chiffre d'affaires et de ses résultats. Sans être directement extrapolables, ces chiffres extrêmement encourageants nous permettent d'anticiper pour l'ensemble de l'année une forte croissance interne et une poursuite de l'amélioration des marges. 2001 devrait donc être une nouvelle très belle année pour L'Oréal ".
Chiffre d'affaires en forte croissance
Nouveaux produits

  • Les marques ont concentré leurs lancements sur les métiers stratégiques du groupe : coloration, maquillage, soin du cheveu, soin de la peau et parfums. Elles ont notamment lancé avec succès les colorations Open de L'Oréal Paris et Lumia de Garnier, le fond de teint Smooth Result de Maybelline, la gamme de soin du cheveu Oleo-Relax de Kerastase, le soin de la peau Age Fitness de Biotherm ou le parfum Emporio White de Giorgio Armani.

  • Après la réussite de la gamme de soin de la peau Age perfect de L'Oréal Paris, plusieurs produits ont été lancés sur le marché à fort potentiel de la génération de l'immédiat après-guerre : Absolue de Lancôme, Novadiol de Vichy et la nouvelle gamme de shampooing Elsève Regenium de L'Oréal Paris.


Croissance soutenue aux Etats-Unis
  • L'Oréal réalise une croissance de 30% aux Etats-Unis, grâce aux acquisitions, mais aussi grâce à d'importants gains de parts de marché, notamment en coloration et dans les parfums où L'Oréal réussit pour la première fois à positionner 4 de ses parfums parmi les 10 premières fragances féminines du marché.


Importants succès sur les nouveaux marchés

  • En Chine, où les ventes du groupe progressent de plus de 20 %, Lancôme devient leader dans les principaux grands magasins alors que Maybelline accroît encore sa position de n°1 sur le marché du maquillage de grande diffusion.


  • Le groupe connaît une réussite exceptionnelle sur plusieurs autres marchés : Mexique (+30 %), Russie (+65 %), Thaïlande (+30 %), Inde (+29 %).

  • Le groupe poursuit par ailleurs l'implantation systématique de ses marques stratégiques dans de nouveaux pays : Garnier en Corée, Vichy au Mexique, La Roche Posay en Hongrie ou Helena Rubinstein en Chine.

Dans la branche cosmétique, il est rappelé que le chiffre d'affaires au 30 juin
2001 par zone géographique a évolué comme indiqué ci-dessous :
Au 30 juin 2001
(en millions d'euros)
Progression en données comparables Progression en données consolidées
Europe de l'Ouest
3 462,7 + 4,6 % + 4,8 %
Amérique du Nord 2 104,3 + 9,3 % + 29,8 %
Reste du Monde 1 227,9 + 14,5 % + 15 %
Total cosmétique 6 794,9 + 7,7 % + 13,4 %
Forte hausse du résultat d'exploitation

Le résultat d'exploitation corrigé progresse de 23,0 % à 814,4 millions d'euros. Il représente 11,7% du chiffre d'affaires consolidé, contre 10,8 % à fin juin 2000.
Résultat d'exploitation corrigé (1) par branche
Au 30 juin 2000 En % du CA Au 30 juin 2001 En % du CA
Cosmétique 631,3 M€ 10,5 % 790,3 M€ 11,6 %
Dermatologie (2) 32,9 M€ 28,1 % 25,7 M€ 18,8 %
Total Consolidé 661,9 M€ 10,8 % 814,4 M€ 11,7 %
(1) Résultat d'exploitation incluant les pertes et gains de change.
(2) Part revenant au groupe, soit 50%.
La charge financière nette, hors pertes et gains de change, s'est élevée à 87,3 millions d'euros contre 60,2 millions d'euros à fin juin 2000, du fait des acquisitions réalisées pour l'essentiel au second semestre 2000.

De ce fait, le résultat avant impôt des sociétés intégrées s'est élevé à 727,1 millions d'euros, en progression de 20,8 %.

L'impôt sur les sociétés au niveau du groupe est de 261,4 millions d'euros, en croissance de 16,6%.

Le résultat net opérationnel des sociétés intégrées est donc de 465,7 millions d'euros, en hausse de 23,4%.



Importante contribution des sociétés mises en équivalence

La quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence s'est élevée à 126,2 millions d'euros. SANOFI-SYNTHELABO a contribué aux résultats consolidés pour 125,7 millions d'euros, soit une croissance de 47,5 %.
Principaux indicateurs semestriels
Au 30 juin 2000 (2) au 30 juin 2001 en millions d'euros Progression
Chiffre d'affaires consolidé 6 149,9 6 978,3 + 13,5 %
Résultat d'exploitation 690,2 792,4 + 14,8 %
Résultat d'exploitation corrigé (1) 661,9 814,4 + 23,0 %
Résultat avant impôt des sociétés intégrées 601,7 727,1 + 20,8 %
Résultat net opérationnel des sociétés intégrées 377,6 465,7 + 23,4 %
Quote part du Résultat net opérationnel des sociétés mises en équivalence 91,0 126,2 + 38,6 %
Résultat net opérationnel 468,6 591,9 + 26,3%
Résultat net opérationnel part du groupe 464,9 587,1 + 26,3 %
(1) Résultat d'exploitation incluant les pertes et gains de change.
(2) Certaines filiales ont effectué un reclassement de leurs comptes pour être en harmonie avec le plan comptable du groupe. Ce retraitement ne modifie pas les niveaux de résultat du groupe.