Résultat semestriel : + 14,2 % avant impôt

Le résultat consolidé avant impôt, participation et plus ou moins values de L'OREAL pour le 1er semestre 1998 est estimé à 4,07 milliards de FF en progression de 14,2 %.

Il est rappelé que le chiffre d'affaires consolidé du groupe au 30 juin 1998 s'est élevé à 37,96 milliards de FF, en progression de 11,6 % à données publiées et de 11,1 % hors effets monétaires par rapport au 1er semestre 1997 où le chiffre d'affaires était de 34 milliards de FF.

Au premier semestre, le groupe a bénéficié d'un faible écart de change (+0,5 %) et d'une augmentation de 1,2 % du périmètre, en raison de la consolidation sur la totalité du semestre de nouvelles filiales cosmétiques, dermatologiques et pharmaceutiques, principalement en Europe de l'Ouest.

Au 30 juin 1998, le résultat d'exploitation consolidé s'élève à 4,40 Milliards de Francs, en progression de 13,8 %.

Principaux indicateurs semestriels

Au 30 juin 1997
(en millions de FF)
Au 30 juin 1998
(en millions de FF)
Progression
Chiffres d’affaires consolidé 34 029 37 958 + 11,6 %
dont : Cosmétique 27 723 31 071 + 12,1 %
  Dermatologie 350 483 + 38 %
  Pharmacie 5 749 6 223 + 8,2 %
Résultat consolidé avant impôt, participation et +/- values brutes 3 565 4 070 + 14,2 %
dont : Cosmétique 2 642 2 961 + 12,1 %
  Dermatologie 55 81 + 47,3 %
  Pharmacie 850 1 002 + 17,9 %
La branche cosmétique a connu une activité soutenue au cours du 1er semestre , dans les principales zones. Hors effets monétaires, les progressions ont été les suivantes :
  • Europe de l'Ouest : + 10,6 %

  • Amérique du Nord : + 12,2 %

  • Reste du Monde : + 14 %.

Perspectives pour l'ensemble de l'année 1998

Compte tenu des difficultés rencontrées depuis la fin du mois de juin en Russie et du ralentissement constaté récemment en Amérique Latine, les performances du premier semestre ne peuvent pas être extrapolées à l'ensemble de l'année.

Toutefois, la poursuite d'une bonne activité en Europe de l'Ouest et en Amérique du Nord permet de maintenir l'objectif de réaliser en 1998 une progression à deux chiffres du bénéfice consolidé avant impôt.

Le résultat net opérationnel part du groupe, base de calcul du Bénéfice Net Par Action, devrait montrer une progression proche de celle attendue pour le bénéfice avant impôt.