Principaux indicateurs semestriels

au 30 juin 1998
pro forma
en millions de FF
en millions d'euros
au 30 juin 1999

en millions de FF
en millions d'euros
Progression
Chiffre d'affaires consolidé 31 735
4 839
35 241
5 372
+ 11,0 %
Résultat d'exploitation 3 325
507
3 851
587
+ 15,8 %
Résultat d'exploitation corrigé * 3 320
506
3 806
580
+ 14,6 %
Résultat avant impôt, participation et +/- values brutes 3 029
462
3 469
529
+ 14,5 %
Résultat net des sociétés mises en équivalence 374
57
437
67
+ 17,0 %
Résultat net opérationnel part du groupe 2 167
330
2 489
379
+ 14, 9 %
* c'est à dire incluant les pertes et gains change
L'expansion pro forma du groupe tient compte de la fusion Sanofi-Synthélabo décidée par les Assemblées Générales du 18 mai 1999. Jusqu'en 1998, Synthélabo était consolidée globalement. Pour le 1er semestre 1999, Synthélabo est consolidée par mise en équivalence.

Il est rappelé que le chiffre d'affaires consolidé du groupe au 30 juin 1999 s'est élevé à 35,24 milliards de FF (5,37 milliards d'euros), en progression pro forma de 11 % en publié et de 13,8 % hors effets monétaires.

La branche cosmétique a connu une activité soutenue dans les principales zones. Hors effets monétaires, la progression atteint 13,5 %, dont :

Europe de l'Ouest : + 11,8 %
Amérique du Nord : + 16,5 %
Reste du Monde : + 15,6 %

La consolidation de Sanofi-Synthélabo intervenant à partir du 1er juillet 1999, le résultat net des sociétés mises en équivalence comprend au 1er semestre 1999 la quote part (soit 56,64 %) des résultats de Synthélabo pour un montant de 407 millions de FF. Ce montant se compare à une contribution de Synthélabo pro forma au 1er semestre 1998 de 350 millions de FF.

Perspectives pour l'ensemble de l'année 1999

A l'occasion de la publication de ces chiffres, Monsieur Lindsay OWEN-JONES, Président-directeur général du groupe L'OREAL, a déclaré : "Une nouvelle fois, nous attendons une forte progression des résultats à tous les niveaux pour l'ensemble de l'année."

En effet, la poursuite d'une bonne activité en Europe de l'Ouest et en Amérique du Nord permet d'espérer en 1999 une progression du chiffre d'affaires et du résultat avant impôt, participation et plus ou moins values brutes, ainsi que du résultat net opérationnel part du groupe, base de calcul du bénéfice net par action, assez proche de celle du 1er semestre 1999.

Comptes semestriels consolidés (BALO)