Résultat net 1998 : + 12,1 % Dividende : + 15,6 %

Le Conseil d'Administration de L'OREAL s'est réuni le mercredi 7 avril 1999 sous la présidence de M. Lindsay OWEN-JONES et en présence des Commissaires aux Comptes. Le Conseil d'Administration a arrêté les comptes sociaux et les comptes consolidés du groupe pour l'exercice 1998.
Montants en milliards de FF Montants en milliards d'euros Progression
1998/1997
Chiffre d'affaires 75,42 11,49 + 9,1 %
Résultat d'exploitation 9,49 1,45 + 9,1 %
Résultat d'exploitation corrigé * 9,56 1,46 + 13,6 %
Résultat avant impôt 8,78 1,34 +13,1 %
Résultat net opérationnel part du groupe 4,71 0,72 +12,1 %
Bénéfice net par action (en FF et en euros) 69,72 FF 10,63 euros +12,1 %
Autofinancement 7,3 1,1 + 8,3 %
Capitaux propres 32,4 4,9 + 7,6 %
Ratio d'endettement financier ** 13% - - 2,65 %
* Résultat d'exploitation incluant les pertes et gains de change
** Endettement financier net sur capitaux propres, intérêts minoritaires et provisions

RÉSULTATS

Les résultats provisoires publiés en février ont été confirmés et sont en ligne avec les prévisions. Le résultat avant impôt s'est élevé à 8,78 milliards de FF (1,34 milliard d'euros), en hausse de 13,1%. Pour la quatorzième année consécutive, ce résultat a connu une croissance à deux chiffres. En dépit de la charge de l'impôt sur les sociétés accrue de 15,4%, le résultat net opérationnel part du groupe a atteint 4,71 milliards de FF (0,72 milliard d'euros), soit une augmentation de 12,1%.

COSMÉTIQUE

Le chiffre d'affaires consolidé de la branche cosmétique s'est élevé à 61,54 milliards de FF (9,38 milliards d'euros), en progression de 9,6% par rapport à 1997 (+ 11,9% hors effets monétaires). La croissance en termes comparables a atteint 10,6%, ce qui constitue la meilleure performance depuis 1990.

En Europe de l'Ouest, les ventes ont progressé de 11,8% (+12,1% hors effets monétaires). A noter les taux de progression exceptionnels de l'Espagne (+17%), la Grande-Bretagne (+20%), les Pays-Bas (+22%) et la Finlande (+24%).

En Amérique du Nord, la croissance a été de 12,7% (+12,3% hors effets monétaires). L'OREAL y détient de très fortes positions notamment dans le domaine de la coloration capillaire et du maquillage. En outre, l'acquisition aux Etats-Unis de la société Soft-Sheen, spécialisée dans les produits capillaires ethniques, va permettre au Groupe de prendre position sur un nouveau marché très prometteur.

Dans tout le reste du monde, la stratégie de mondialisation rapide des affaires s'est également poursuivie malgré les aléas de la conjoncture. A noter les progressions remarquables du Mexique (+28%), de la Hongrie (+33%), de la Chine (+63%), la Turquie (+133%) ainsi que l'Inde, où L'OREAL commence à s'implanter, qui a progressé de 124%.

Les investissements en Recherche et Développement ont augmenté de 12,6 %, soit sensiblement plus vite que le chiffre d'affaires cosmétique. Le choix de la spécialisation dans un nombre limité de métiers à fort contenu technologique implique un accroissement rapide et régulier des efforts dans ces domaines.

Tout en continuant à se perfectionner, les centres de production se sont organisés pour faire face au fort développement des gammes de coloration capillaire et de maquillage. Dans le même temps, le Groupe a augmenté ses capacités de production en agrandissant l'usine polonaise et en achevant la construction d'une nouvelle usine en Chine.

DERMATOLOGIE

En 1998 le chiffre d'affaires de Galderma a progressé de 24,9% (+25,3% hors effets monétaires) pour approcher 2 milliards de francs (plus de 300 millions d'euros)(1). Les grands produits dermatologiques tels que Différine gel, Rozex et Metrogel ont continué leur ascension sur des marchés à fort potentiel. L'internationalisation des ventes s'est encore fortement accrue avec de nouveaux lancements, notamment en Asie et en Amérique Latine. Galderma a renforcé son implantation dans les pays nordiques et en Corée.

PHARMACIE

En progression de 6,8% (+8% hors effets monétaires), le chiffre d'affaires de cette branche s'est élevé à 12,53 milliards FF (1,91 milliard d'euros). Au printemps 1998 Synthélabo a signé un accord avec Searle qui lui permettra d'intégrer 100% de Lorex en 2002. Fin 1998, L'OREAL et Elf ont annoncé leur intention de fusionner leurs deux filiales pharmaceutiques au sein d'une nouvelle société Sanofi-Synthélabo, qui deviendrait le premier groupe pharmaceutique français et le sixième en Europe.

DIVIDENDE

Le Conseil d'Administration a décidé de proposer à l'Assemblée Générale des Actionnaires la distribution d'un dividende net de 18,50 F (environ 2,82 euros) assorti d'un avoir fiscal de 9,25 F (environ 1,41 euro). Ce dividende se comparerait à un dividende net de 16 F versé l'année dernière et s'applique à un nombre de titres inchangé de 67 606 216 actions et certificats d'investissement. Il sera mis en paiement le 15 juin 1999.

(1) dont part revenant au groupe (50 %)