Hausse rapide des résultats pour la 15ème année consécutive Résultat net : + 15,1 % Dividende : + 20,5 %

Le Conseil d'Administration de L'OREAL s'est réuni le mercredi 5 avril 2000 sous la présidence de M. Lindsay OWEN-JONES et en présence des Commissaires aux Comptes. Le Conseil d'Administration a approuvé les comptes consolidés du groupe et arrêté les comptes sociaux de L'OREAL S.A. pour l'exercice 1999.
Montants
en milliards de FF
Montants
en milliards d'Euros
Progression 1999/1998
Chiffre d'affaires 70,52
10,75
+12,1%(1)
Résultat d'exploitation
8,57
1,30
+18,1%(1)
Résultat d'exploitation corrigé (2) 8,33
1,27
+13,5%(1)
Résultat avant impôt
7,58
1,15
14,6%(1)
Résultat net opérationnel part du groupe 5,43
0,83
+15,1%
Bénéfice net par action (en FF et en euro)
80,28 FF
12,24 Euro +15,1%
Dividende net (en FF et en euro)
22,30 FF 3,40 Euro +20,5%
(1) Il s'agit d'un calcul pro forma, c'est à dire hors Synthélabo mise en équivalence au 1er semestre 1999 à hauteur de 56,6 %, fusionnée le 18 mai avec Sanofi ; le nouvel ensemble a été mis en équivalence au 2ème semestre 1999 à hauteur de 19,6 % ; la contribution de Synthélabo, puis celle de Sanofi-Synthélabo sont constatées dans le Résultat net opérationnel part du groupe et dans le Bénéfice net par action ;
(2) Résultat d'exploitation incluant les pertes et gains de change ;

Résultats

Les résultats définitifs confirment ceux publiés le 23 février 2000. Ils sont en ligne avec les prévisions. Le résultat avant impôt s'est élevé à 7,58 milliards de FF (1,15 milliard d'euro), en hausse de 14,6 %. Pour la quinzième année consécutive, ce résultat a connu une croissance à deux chiffres. En dépit de la charge de l'impôt sur les sociétés accrue de 14,3 %, le résultat net opérationnel part du groupe a atteint 5,43 milliards de FF (0,83 milliard d'euro), soit une augmentation de 15,1 %. Le résultat net des sociétés mises en équivalence a contribué au résultat net opérationnel part du groupe L'OREAL à hauteur de 895 millions de FF (136 millions d'euros) en 1999 contre 776 millions de FF (118 millions d'euros) en 1998, soit une croissance de 15,3 %.

Cosmétique

Le chiffre d'affaires consolidé de la branche cosmétique s'est élevé à 68,75 milliards de FF (10,48 milliards d'euros), en progression de 11,9 % par rapport à 1998 (+ 11,5 % hors effets monétaires). La croissance en termes comparables a atteint 11 %, ce qui constitue la meilleure performance depuis 1990. En Europe de l'Ouest, les ventes ont progressé de 9,8 %. A noter les taux de progression exceptionnels de la Grèce (+ 21 %), de l'Espagne (+ 15 %), de la Norvège (+ 15 %), des Pays-Bas (+ 17 %) et de la Suède (+ 24 %). En Amérique du Nord, la croissance a été de 18,3 % (+ 12,5 % hors effets monétaires). L'OREAL y détient des positions de leader notamment dans le domaine de la coloration capillaire et du maquillage. Dans tout le Reste du Monde, la stratégie de mondialisation rapide s'est également poursuivie malgré les aléas de la conjoncture. A noter les progressions remarquables du Mexique (+ 30 %), de la Pologne (+ 18 %), de la Chine (+ 49 %), de l'Australie (+ 34 %) ainsi que de l'Inde, où L'OREAL a progressé de 99 %. Les investissements en Recherche et Développement ont augmenté de 13,3 % , soit sensiblement plus vite que le chiffre d'affaires cosmétique. Le choix de la spécialisation dans un nombre limité de grands métiers à fort contenu technologique implique un accroissement rapide et régulier des efforts dans ces domaines. Tout en continuant à se perfectionner, les centres de production se sont organisés pour faire face au fort développement des gammes de coloration capillaire, de maquillage et de soins de la peau. Dans le même temps, le groupe a augmenté ses capacités de production par exemple en spécialisant l'usine espagnole dans les produits professionnels et en mettant en service une nouvelle usine en Chine.

Initiatives Internet

Le fait marquant est la disponibilité des produits de la division Produits Grand Public sur un grand nombre de sites ouverts par ses distributeurs. Par ailleurs, deux initiatives originales ont été développées. La division Produits Grand Public, à travers "Le Club des Créateurs de Beauté" a lancé le site d'e-commerce "www.ccb-paris.com" dans trois pays : Etats-Unis, France et Allemagne ; des investissements importants sont prévus cette année pour prendre de fortes positions sur le net. La division Produits de Luxe vient d'ouvrir le site de LANCOME (www.lancome.com) au e-commerce pour les consommatrices des Etats-Unis ; ainsi les internautes américains peuvent y commander les produits de leur choix ; les enseignements de cette expérience seront tirés pendant l'année 2000.

Dermatologie

En 1999, le chiffre d'affaires de GALDERMA a progressé de 31,6 % (+ 30,9 % hors effets monétaires) pour dépasser 2,6 milliards de FF (plus de 398 millions d'euros)(3). L'acquisition de "Locéryl", premier traitement topique de l'onychomycose, renforce la présence de GALDERMA sur un des marchés les plus importants de la Dermatologie. Les grands produits dermatologiques tels que "Différine gel", "Rozex" et "Metrogel" ont continué leur ascension sur des marchés à fort potentiel. L'internationalisation des ventes s'est encore fortement accrue avec de nouveaux lancements, comme "Mistamine" et "Silkis". GALDERMA a renforcé son implantation dans les pays nordiques et en Asie. Une nouvelle usine vient d'être ouverte au Canada.

Pharmacie

Fin 1998, L'OREAL et Elf Aquitaine avaient annoncé leur intention de fusionner leurs deux filiales pharmaceutiques au sein d'une nouvelle société Sanofi-Synthélabo. Ce nouveau groupe pharmaceutique est né le 18 mai 1999, devenant le 2ème en France et le 7ème en Europe. L'OREAL a donc changé le mode de consolidation de sa branche Pharmacie dès le 1er janvier 1999, Synthélabo étant mise en équivalence à 56,6 % au 1er semestre et Sanofi-Synthélabo à 19,6 % au 2ème semestre.

Assemblée Générale

Le Conseil d'Administration a décidé de proposer à l'Assemblée Générale des Actionnaires :

- la distribution d'un dividende net de 3,40 euros (environ 22,30 FF) assorti d'un avoir fiscal de 1,70 euro (environ 11,15 FF) soit une croissance de 20,5 % ; ce dividende se comparerait à un dividende net de 18,50 FF versé l'année dernière et s'applique à un nombre de titres inchangé de 67 606 216 actions ; il sera mis en paiement le 15 juin 2000 ;

- la nomination de M. Rainer E. GUT comme Administrateur en remplacement de M. Helmut MAUCHER, et la ratification du mandat de M. Michel SOMNOLET à la place de M. Pascal CASTRES SAINT MARTIN ; le Conseil d'Administration renouvelle ses remerciements chaleureux à Monsieur CASTRES SAINT MARTIN et exprime sa gratitude à Monsieur MAUCHER pour leur contribution considérable au développement international du groupe ;
postérieurement à la date de mise en paiement du dividende, une division de l'action par dix, ayant pour objectif d'améliorer la liquidité du titre.

(3) dont part revenant au groupe (50 %)