Chiffre d’affaires 2003 : + 7,1 % en données comparables. Une croissance annuelle forte.

Le chiffre d'affaires consolidé de L’OREAL au
31 décembre 2003 s’est élevé à 14 milliards d’euros.
A données comparables, c’est-à-dire à structure et taux de changes identiques, la croissance du chiffre d’affaires consolidé du groupe s’est élevée à + 7,1 %.
Les effets monétaires ont atteint – 9 % pour l’ensemble de l’année 2003.
Les effets nets de changement de structure ont été de + 0,1 % à fin décembre 2003.
En données consolidées, l’évolution a été de – 1,8 %.

Croissance rapide de toutes les activités

  • Avec un chiffre dÂ’affaires qui progresse nettement plus rapidement que le marché cosmétique, le groupe réalise dÂ’importants gains de parts de marché dans tous les circuits de distribution.

    - Après plusieurs années de croissance rapide, les Produits Professionnels (+ 8,6 %) ont continué à gagner des parts de marché dans toutes les régions du monde, plus particulièrement en Amérique du Nord et en Europe de l’Est.
    - Les Produits Grand Public ont confirmé leur bonne progression (+7,7 %) et vu leurs positions renforcées notamment aux Etats-Unis.
    - L’amélioration du climat général et le succès des lancements ont permis aux Produits de Luxe d’accroître sensiblement leur rythme de croissance qui atteint + 4,2 % pour l’ensemble de l’année.
    - La Cosmétique active a connu une croissance très soutenue (+ 11,9%) grâce à la poursuite de son déploiement dans ses pays relais de croissance et à la progression de ses parts de marché en Europe de l’ouest.


  • Appuyées par la Recherche de LÂ’Oréal, les marques du groupe ont lancé des produits à forte valeur ajoutée dans les métiers stratégiques et permis de sÂ’adresser à de nouveaux consommateurs élargissant ainsi leur assise.


  • Ces succès permettent dÂ’enregistrer de nouvelles percées dans les marchés historiques du groupe :

    - En Europe de l’ouest, la croissance s’élève à + 4,9 %, en ligne avec les années précédentes et avec de fortes progressions sur d’importants marchés comme la Grande-Bretagne (+ 12,5 %) ou l’Espagne (+ 11,6 %).

    - En Amérique du nord, la croissance atteint + 6 % pour l’ensemble de l’année, soit un niveau supérieur à celui des deux années précédentes, dans un marché pourtant très compétitif.

Les relais de croissance des nouveaux marchés

Le groupe a également réalisé des percées importantes dans les marchés nouveaux.
- En Chine, où les principales marques du groupe sont désormais implantées, la croissance a atteint + 69,3 %, grâce notamment au succès emblématique de Maybelline, première marque de maquillage du pays.
- La croissance a été très forte en Europe Centrale et Orientale (+ 26,2 %) en particulier en Russie où les ventes progressent de nouveau de + 38,8 % après trois années de croissance extrêmement rapide. A côté de L'Oréal Paris qui confirme son image de marque de luxe, Garnier a complété avec succès son offre, notamment sur le marché du soin de la peau. Vichy a renforcé son leadership dans les 2500 pharmacies dans lesquelles la marque est présente à travers le pays.
- En Inde, la croissance est également très rapide :
+ 33,4 %. Cette performance est en particulier le fruit des percées de la marque Garnier qui a su proposer des produits de coloration moderne à prix accessible répondant aux attentes des consommatrices. Pour faire face au potentiel de développement, le groupe a démarré une nouvelle usine près de la ville de Pune appliquant les nouvelles normes les plus avancées en matière de qualité de production.

Des succès qui ouvrent de nouvelles perspectives

2003 a vu la réalisation d’un grand nombre d’initiatives stratégiques qui préparent la croissance du groupe pour les années à venir.

  • Le succès du premier produit dÂ’Innéov, Innéov fermeté, dans les neuf pays européens où il a été lancé, marque lÂ’entrée réussie du groupe sur le marché de la beauté par voie nutritionnelle.


  • Le succès du shampooing et des soins Fructis aux Etats-Unis permet à Garnier de prendre pied sur ce marché et d'assurer ainsi sa présence sur tous les continents.


  • Le lancement de Matrix en Europe de lÂ’est constitue une étape décisive dans le déploiement mondial de cette marque dÂ’origine américaine qui offre aux coiffeurs une gamme de produits professionnels à prix accessible pour le plus grand nombre de salons.


  • Le lancement des gammes de soin de la peau et de maquillage LÂ’Oréal Paris au Japon constitue une étape majeure pour le développement de la marque sur ce marché.


  • Dans le domaine du luxe, le groupe se donne de nouvelles opportunités avec la reprise de Shu Uemura au Japon. LÂ’ouverture de boutiques KiehlÂ’s, Lancôme et Biotherm offre une voie complémentaire de distribution permettant un contact direct avec les consommateurs. La création d'une ligne de cosmétiques pour hommes chez Lancôme élargit le territoire de la marque et offre dÂ’intéressantes perspectives pour le développement du groupe sur ce marché prometteur.


  • LÂ’acquisition de la société Mininurse, lÂ’une des toutes premières marques de soin de la peau en Chine permet lÂ’ouverture de nouvelles pistes de développement en Asie.


  • LÂ’ouverture à Chicago du premier centre de recherche au monde dédié à l’étude de la peau et des cheveux des populations dÂ’origine africaine permettra de développer de nouveaux produits répondant à leurs besoins spécifiques et autorise à imaginer de nouvelles perspectives.

Progression du chiffre d’affaires en données comparables

Rappel 9 mois Année 2003
  % M€ %
Par division
Produits Professionnels + 8,4 % 1 900 + 8,6 %
Produits Grand Public + 7,6 % 7 506 + 7,7 %
Produits de Luxe + 1,9 % 3 441 + 4,2 %
Cosmétique Active + 11,1 % 749 + 11,9 %
Par zone
Europe de l'Ouest + 5,0 % 7 222 + 4,9 %
Amérique du Nord + 4,2 % 3 784 + 6,0 %
Reste du monde + 14,2 % 2 699 + 14,6 %
Total cosmétique + 6,4 % 13 704 + 7,0 %
Dermatologie + 9,6 % 307 + 10,5 %
Total groupe + 6,5 % 14 029 + 7,1 %

Confiance pour les résultats

M. Lindsay OWEN-JONES, Président-directeur général de L’Oréal, a déclaré : « En 2003, grâce à de nouveaux gains de parts de marché, L’Oréal a pu maintenir une croissance très proche de la moyenne des dix dernières années malgré un contexte économique exceptionnellement défavorable. Ces chiffres nous autorisent à confirmer nos objectifs annuels de résultats ».

Chiffre d'affaires consolidé du groupe à fin décembre 2003 (BALO du 06/02/2004, page 1004)