Zoom sur le programme "Argan Durable" de L'Oréal

Pour L’Oréal, qui a célébré son centième anniversaire en 2009, la notion de durabilité est un défi permanent. Utilisant des matières premières d’origine végétale, le Groupe a engagé dès 2002 une réflexion sur la protection de la biodiversité qui constitue une source d’innovation pour le développement d’actifs cosmétiques.

Le programme « Argan Durable » lancé en 2008 témoigne de cette démarche.

Le Maroc est depuis plusieurs années déjà, le pays d’origine de certains ingrédients cosmétiques. Ainsi, plusieurs ingrédients issus de l’arganier sont présents dans plusieurs produits du groupe L’Oréal commercialisés à l’international, dans toutes les catégories de produits cosmétiques : soin de la peau, hygiène, soin capillaire, et maquillage.

En 2008, en pleine concertation avec son fournisseur – Les Laboratoires Sérobiologiques, division de Cognis France (BASF) – L’Oréal a fait appel à l’ONG Yamana, comme expert du développement, afin d'optimiser les dimensions technico-économiques, sociales et de gouvernance du réseau de coopératives du GIE Targanine. Une attention particulière devait être portée aux attentes des parties prenantes locales (communautés, opératrices des coopératives...) en lien avec le contexte socio-économique et les spécificités culturelles.

Ce programme s’est articulé autour des principaux objectifs suivants :

- Déterminer le niveau du juste retour aux femmes travaillant dans les coopératives

- Renforcer la traçabilité du produit

- Garantir l’absence de biopiraterie et le respect des savoirs traditionnels

- Permettre une autonomie économique progressive des coopératives locales

Six ans après l’initiation de ce projet, plusieurs avancées ont été accomplies :

- l’acceptation et l’appropriation de la démarche ont clairement été appréciées comme garanties de pérennité et de fiabilité

- la traçabilité et la qualité des ingrédients commercialisés ont été significativement améliorées facilitant l’obtention de certifications comme Ecocert Bio, Equitable ou encore l’Indication Géographique Protégée (IGP) pour les 6 coopératives du réseau Targanine

- la rémunération des plus de 300 femmes travaillant dans les coopératives a nettement progressé, notamment grâce à la valorisation équitable de l’huile et de plusieurs coproduits comme les tourteaux, ou les noyaux de fruit constituant de nouvelles sources de revenus pour les femmes sans surcharge de travail et dans de meilleures conditions.

Le réseau Targanine a aujourd’hui atteint un niveau de maturité technique et économique qui fait de lui un partenaire d’approvisionnement fiable et autonome.

En s’appuyant sur un partenariat tripartite fort, cette initiative a constitué une véritable opportunité de promotion sur le marché cosmétique international, de la valorisation responsable de l'arganier dans le respect de la culture, du travail et du savoir traditionnel des femmes berbères dans le Sud-Ouest marocain.